Parole d’éditrice

Dernier billet de l’éditrice

 

De la rose trémière
d’un coup le bourdon décolle
… en bourdonnant !

C’est quelque chose que j’aimerais montrer : le bourdon embusqué dans la rose trémière rose, bourdon dodu de l’aube, en silence complet et soudain… le boucan de son bourdonnement inespéré. Cette chose toute bête qui rappelle que les bourdons, il n’y en a plus tellement. Et que l’expression avoir le bourdon ne reflète pas du tout la réalité… Aaaah, les dictons, les phrases toutes faites…

Car les bourdons sont beaux et ne filent pas du tout le cafard !

Et tu as des petits-enfants, me demande ma voisine de l’autre côté de la mare ? car j’ai entendu un rire d’enfant du côté de chez toi…

Euh non, pas encore, mais j’aimerais bien. Pour lui montrer les bourdons, l’abeille charpentière qui est venue (son beau noir bleuté) ce matin sur les fleurs du petit citronnier…

Et aussi pour lui montrer les trois hirondeaux du garage. Leurs yeux sont bien ouverts (on dirait des pokémon), ils ne me tournent pas le dos quand je leur parle, ils connaissent ma voix.

Depuis quelques jours le dessin de leur bouche s’est fait plus discret, la preuve qu’ils pourraient commencer à se nourrir tout seuls. Mais les admirables parents viennent encore les nourrir et aussi les narguer en leur mettant une grosse mouche sous le nez ! (pas un bourdon, hein…)

Que espabilen, qu’ils se réveillent, non mais.

Avant-hier, petit susto (frayeur), un des trois avait disparu : il n’était plus sur le tuyau tout en haut du garage. Il était… voir photo en page d’accueil.

Bonne rentrée à tous ! Ou bonne sortie.

A L’iroli, voici les projets : on va ressortir Cent haïkus pour la paix, trop triste qu’il soit épuisé. Il sera augmenté de la version japonaise. Et je suis en train de traduire en français Kigo (de Seiko Ota et Elena Gallego, Eds Hiperión) dont nous avons acheté les droits. Plus d’autres choses tenues secrètes…

Ah, nous serons à la Fête de la Maison de la Poésie de Beuvry (Hauts de F.) dimanche 29 septembre après-midi. Paraît que le parc est très beau, et il fera beau. Car ce sera el veranillo de la San Miguel, la belle arrière-saison… un kigo (mot de saison du haïku) très espagnol.

A suivre donc, et à bientôt,

isabel

Billet de l'éditrice du 30.08.2019

 

Rechercher

Dernières Paroles d’Editrice !

Évènements à venir