ERRATUM

 

ERRATUM

Pas de chance, sur quelque 400 tercets publiés dans notre dernier livre Un haïku pour le climat*, une erreur s’est glissée dans un haïku…

Page 90, au lieu de :

un épais brouillard rase
les champs enneigés
qui fument, qui fument

.

Il faut lire, en 17 syllabes au lieu de 16 :

un épais brouillard
rase les champs enneigés
qui fument, qui fument

En effet, par le jeu des e muets, lorsqu’une syllabe glisse d’une ligne à l’autre, le nombre total des syllabes se trouve modifié. Ici, « rase » compte pour une syllabe en fin de vers, mais deux en début de vers… Cela est spécialement fâcheux dans le cas des haïkus réguliers…

Que la talentueuse Haïjin Diane Descôteaux, auteur.e du haïku soit remerciée pour son indulgence.

* coédition L’iroli, AFH, CLER- Réseau pour la Transition énergétique.

isabel Asúnsolo, éditrice

Billet de l'éditrice du 27.11.2018

Rechercher