André Cayrel

… le plaisir de l’échange, de la stimulation et du partage des différences mais surtout celui de l’écriture. Le désir ensuite de traduire ce plaisir en une chose réelle, un fruit non calibré, imaginé et véritable, avec ses petites imperfections mais ses saveurs originales.
Les figues ont séché, restent entre les dents les petites graines du souvenir…

le blog haiku-senryu par André

André Cayrel