Lire au lit, un rêve bien éveillé

Isabel Asúnsolo fête les dix ans de sa petite entreprise, fondée en mai 2005. L’iroli, sa maison d’édition beauvaisienne, a publié 34 titres, à mille exemplaires chacun. Le 35e, bientôt sous presse, s’intitulera Cent haïkus pour la paix. Un haïku ? Voici par exemple celui de Perle, 11 ans, créé dans la cour de son école Paul-Bert : Main dans la main / deux petites filles traversent/ l’ombre du tilleul.
Trois vers, pas un de plus, c’est la formule de ces poèmes japonais évanescents qui passionnent isabel Asúnsolo. Elle est née à Madrid, voilà cinquante ans d’un père espagnol et d’une mère française. Elle est arrivée à Beauvais en 2000, recrutée par l’institut LaSalle, établissement parent de Purpan à Toulouse où elle avait obtenu son diplôme d’ingénieure agricole.

Cent auteurs de 36 pays
Elle a depuis tracé son sillon en bordure de son domaine scientifique et technique. Un chemin de traverse qui la mène très loin. Cent haïkus pour la paix, rédigés par autant d’auteurs de 36 pays, ont été sélectionnés à travers 1200 contributions du monde entier. L’ouvrage des dix ans de L’iroli sera illustré par Sausen Mustafova, et coédité avec le conseil général de la Somme et l’Unesco.
Indispensables soutiens, devenus plus rares. Au point qu’isabel Asúnsolo a dû freiner la cadence, éditant deux ouvrages par an, contre cinq à ses débuts. Les aides au livre sont devenues plus modestes. Elle avait pu rétribuer pendant trois ans une collaboratrice, ce qui est inimaginable aujourd’hui.
L’éditrice a toutefois trouvé un relais. Elle multiplie des ateliers d’initiation aux haïkus dans les écoles, les collèges et les lycées. Et se dit enchantée de l’accueil de son public juvénile et spontané.

Date de parution : 23-05-2015
Son site internet :
Type de média : Presse Quotidienne Régionale
Fichiers liés à l'article :