SMS

HAïKU ET SMS

Je conseille l’envoi de haïkus par SMS à votre ami.e de cœur, à la place de tout autre type d’échange (hormis les lettres papier, bien sûr).

Pour écrire un haïku, d’abord, on mûrit soigneusement le message : il faut l’allusion à la saison, la césure, si possible le bon compte de syllabes… On ne se précipitera donc pas pour écrire n’importe quoi au milieu d’un cours, dans la queue à la caisse ni au feu rouge. Le seul risque étant que le haïku ne soit pas réussi, mais où est le problème ? Comme dans bien d’autres arts japonais, le chemin compte plus que le résultat. Pratique, un haïku ne demande pas de réponse immédiate car le petit poème en pose rarement, ou alors ce sera un encouragement à sortir et à regarder autour de soi.

Par exemple : Est-ce vraiment le printemps ?… L’heureux.se destinataire n’aura plus qu’à aller chercher des preuves sur les branches du saule ou dans les flaques de sa rue. La question ne pourra en aucun cas être : Tu es où ? ni Qu’est-ce que tu fais ce soir ?. Le haïku propose un genre de communication idéal, en somme.

Comme le haïku cultive le vide et les silences,un certain temps peut se passer entre deux messages sans que cela nuise à la relation. Le décalage horaire n’est pas un problème. Le décalage spatial, lui, est intéressant. Il est amusant de recevoir un haïku qui parle de chaleur dans l’usine en pleine tempête de neige !

Et surtout, vous encouragerez votre ami.e à écrire à son tour, à observer attentivement la nature et donc, très finement, à penser à vous. Comme le haïku ne pratique pas l’ironie, les sous-entendus ni les métaphores à risque, il en découlera un esprit de communion et de bienveillance où la jalousie et autres poisons n’auront pas leur place… Vous me direz que c’est dommage, que l’on perd là un bonne dose de ce qui fait la littérature. Mais on gagne en qualité. On étire le temps, si court, on change de rythme… et on découvre (aux autres et à soi-même) sa meilleure face,

des feuilles mortes
dans le vieux bassin de pierre
des pétales roses

Rechercher